Itinérance

> La Régordane : catalyseur d'opportunités

Grand Itinéraire de randonnée et authentique voie historique, le chemin Régordane pâtie d’un certain manque de notoriété et de fréquentation notamment sur la portion qui concerne le Pays Garrigues et Costières de Nîmes.

 

Par ailleurs, sa situation géographique en fait un trait d’union de 66km entre le nord et le sud du territoire ; de Saint Chaptes à Saint Gilles en passant par Nîmes, et offre ainsi une traversée des entités paysagères qui composent le Pays : Garrigues, gorges du Gardon, centre urbain et périphérie, Costières et Camargue.

 

Voie historique à travers les siècles, elle fut un chemin de pèlerinage majeur dès le XIème siècle (le quatrième plus important après Jérusalem, Rome et Saint Jacques de Compostelle), et Saint-Gilles en est le point d’arrivée ce qui lui confère une place fondamentale, avec un site d’intérêt historique et patrimonial capital : l’abbatiale de saint Gilles contenant le tombeau du saint et  dont la façade est classée au Patrimoine Mondiale de l’UNESCO.

 

L’actualité de cet itinéraire de randonnée a également suscité l’émergence de ce projet. En effet, l’Association La Voie Régordane, en partenariat avec Gard Tourisme et les ADT des 2 autres départements concernés par le tracé du GR (Haute Loire et Lozère), ont constitué un dossier en réponse à l’appel à projet « Soutien aux grandes itinérances du Massif Central », déposé en mai 2017. 

C’est dans le cadre des missions de développement du Pays et en cohérence avec les axes de la stratégie locale de développement LEADER que ce projet s’inscrit. Mais également dans la continuité d’un projet « Grandes Itinérances-Massif Central »  dont la stratégie de développement retenue repose sur :

  • La construction d’une offre « expérientielle » bâtie autour des récits en lien avec les territoires et les acteurs.
  • Une stratégie digitale optimisée pour rendre l’offre plus visible et renforcer sa promotion.
  • Un renforcement de l’attractivité des territoires traversés par le Chemin de Régordane par la conduite d’actions culturelles et éducatives auprès des populations locales, en lien avec les autres dispositifs de développement local.
  • Une interaction rurale-urbaine fondée sur le partenariat et la capitalisation.

 

> La Régordane : laboratoire d'expériences

Les enjeux autour du projet de développent et de valorisation de la Régordane découlent de plusieurs facteurs identifiés notamment lors de la définition de la stratégie locale de développement constitutive du dossier LEADER.

 

Si le territoire recèle de nombreuses richesses paysagères, patrimoniales, culturelles…il apparait que les populations locales en ont généralement une faible connaissance, et de fait un niveau d’appropriation relativement bas. Souffrant d’un manque de valorisation et de médiation, les éléments qui constituent la richesse du territoire sont délaissés, menacés, oubliés. Le Pays Garrigues et Costières de Nîmes a donc voulu, saisir le potentiel que représente la Régordane pour mettre en place un dispositif innovant qui amène d’une part  les habitants à (re)découvrir l’itinéraire et son histoire et d’autre part les visiteurs à le parcourir dans son ensemble.

 

D’un point de vue touristique, il apparait que la ville de Nîmes centralise pour beaucoup les flux touristiques sans pour autant réussir à garder les visiteurs plus d’une ou deux nuitées. L’enjeu est donc de permettre au territoire de bénéficier de la notoriété touristique de Nîmes tout en accroissant l’attractivité du territoire par le développement et la valorisation d’offres touristiques de découverte complémentaires.

  

Il s’agit donc de mettre en place un projet de développement touristique qui allie les aspirations des habitants et des demandes des visiteurs ; un projet qui s’inscrit dans l’axe stratégique LEADER « écotourisme de proximité » et qui permette d’aborder la question de l’équilibre urbain-rural par le prisme de la randonnée, de l’histoire, du lien entre les citoyens et leur patrimoine.

Les objectifs identifiés autour de ce projet peuvent être envisagés selon deux types.

 

En matière de développement touristique et de communication

  • Développer la connaissance du territoire et l’appropriation par ses habitants
  • Développer la fréquentation de l’itinéraire en proposant une expérience
  • Communiquer sur l’offre touristique du territoire
  • Faire connaitre le projet et les résultats

En termes de méthodologie et de dynamique

 

  • Développer des méthodes et des outils innovants
  • Mettre en place un réseau d’acteurs et initier des partenariats
  • Alimenter le projet Grandes Itinérances Massif Central
  • Contribuer dans le cadre du projet Coop Carto

 La mise en œuvre du projet repose sur une logique d’innovation et d’expérimentation. Il s’agira de proposer aux habitants des communes traversées de participer à des temps d’animation dans le but de produire des supports ou expériences d’interprétation, de mise en récit,  de médiation d’une portion de l’itinéraire. La finalité étant une mise en scène de l’itinéraire à travers la création d’un espace symbolique commun.

 

A travers ces actions d’animation locale, l’objectif est d’amener les habitants à porter leur regard sur la Régordane, de susciter leur intérêt pour ce qu’elle représente et d’introduire l’itinéraire comme une composante de leur environnement physique, historique, imaginaire…

 

Les communes concernées : Saint Chaptes-Saint Anastasie-Dions-La Calmette-Nîmes-Générac-Saint Gilles.

 

Les types d’actions envisagées : carto-parties, création littéraire, sonore, vidéo, artistique, évènementiel, …

 

 

Des actions seront également menées auprès des publics scolaires des communes en collaboration avec les équipes pédagogiques. De même, une attention particulière sera portée sur la mise en place d’opérations à destinations des personnes en situation de handicap.