Le réseau des Eco-acteurs des gorges du Gardon


Le Syndicat Mixte des gorges du Gardon œuvre depuis 1993 à la protection, l’aménagement et la mise en valeur du site classé des gorges du Gardon. Depuis juin 2015 il assure la coordination de la Réserve de biosphère des gorges du Gardon dans le cadre du programme « Man and Biosphere » de l’UNESCO, visant notamment à promouvoir un développement harmonieux, respectueux de la biodiversité. Il est porteur de l’Opération Grand Site dont l’obtention du label est attendue pour 2017.

 

En 2016, Syndicat Mixte des gorges du Gardon a souhaité s’engager, en partenariat avec Gard Tourisme, le Pays Uzège et Pont du Gard, le Pays Garrigue et Costières de Nîmes ainsi que les offices du tourisme du Pays d’Uzège, du Pont du Gard, et de Nîmes, dans une démarche d’amélioration de la qualité de l’offre touristique sur le périmètre de la Réserve de Biosphère et de l’Opération Grand Site des gorges du Gardon.

 

A l’automne 2016, une formation-action de 3 journées à destination des acteurs du tourisme a été mise en œuvre dans le but de :

  • Définir la notion de tourisme durable dans ce territoire
  • Elaborer une charte de réseau
  • Créer un réseau d’éco acteurs du tourisme délivrant un message commun sur les richesses et les spécificités du territoire
  • Faire émerger, dans le cadre d’un projet co-construit et fédérateur, des produits écotouristiques ou des événementiels innovants autour d’un tourisme doux
  • Définir les outils nécessaires à la réalisation du projet

Les Pays Garrigues et Costières de Nîmes  a contribué à la rédaction des objectifs de la formation et aux modalités de mises en œuvre grâce au partenariat avec le Comité Régional du Tourisme.

A l’issu de ces trois journées de formation, un réseau de professionnels s’est constitué et a élaboré un plan d’actions 2017-2018 :

  • Outils de communication pour faire connaitre le réseau : panneaux, affiches flyers, site internet
  • Opération internes au réseau pour que les membres se connaissent : éductour, formation, groupe FB

Aux vues des composantes du projets, le syndicat des gorges du Gardon a pu déposer un dossier de demande de subvention LEADER pour certaines de ces actions auprès des GAL De Garrigues et Costières et Uzège Pont du Gard.

> Les trophées de la réserve de la Biosphère


Les Trophées de la Réserve de Biosphère des gorges du Gardon reconnue par l’Unesco en 2015, la Réserve de biosphère des gorges du Gardon a pour vocation de favoriser  la  prise  en  considération  des  relations  entre  l’homme  et  la  nature  par  les  acteurs  du territoire dans leurs différents domaines d’activité.

 

Afin de faire mieux connaître la Réserve de biosphère des gorges du Gardon, et tendre vers une plus grande appropriation par les acteurs locaux, le concours des « Trophées de la Réserve de biosphère des gorges du Gardon » est lancé sur l’ensemble du territoire de la Réserve de biosphère. A travers ces Trophées, la Réserve de biosphère souhaite apporter son soutien à des initiatives et projets exemplaires visant à une prise en compte des grands enjeux identifiés sur son territoire. Elle encourage ainsi le développement de projets d’actions alliant l’écologie aux enjeux socio-économiques d'aujourd’hui.

 

Les catégories identifiées du concours correspondent à six grands enjeux : 

  • Maintenir la diversité et la qualité des milieux naturels
  • Favoriser une agriculture locale et responsable
  • Développement de l’écocitoyenneté
  • Lien social et intergénérationnel
  • Gestion de l’eau
  • Innover dans le recyclage des déchets et les énergies propres

En premier lieu, le concours offre à ces lauréats une véritable vitrine pour les projets soutenus qui seront accompagnés et renforcés par la dynamique de mise en réseau et d’échanges d’expériences entre les acteurs du territoire des gorges du Gardon et plus largement avec les acteurs du réseau Français des Réserves de biosphère. 

De plus, les trois premiers lauréats recevront chacun un prix de 1000€. Ceci permettra à chacun des lauréats :

  • De mettre en œuvre son projet,
  • De l’améliorer,
  • De le finaliser,
  • De le valoriser, de communiquer plus largement dans l’idée de partager les bonnes pratiques et de les transposer sur d’autres territoires.

Les lauréats 2016 :

  • Chroniques Végétales http://www.lesfilmsinvisibles.com/production/chroniques-vegetales/
  • Plateforme Bâtir Naturel et Local
  • Aide à l’émergence de la première coopérative citoyenne de production d’énergie renouvelable à Sanilhac-Sagriès : http://www.citre-asso.org/